Le GRAND Départ !

Hello les trotteurs !

Voici maintenant plus d’un mois que je suis à Montréal !

Ca y est nous avons posé nos valises, mon chéri, Roméo (mon chat) et moi 🙂 Mais je ne vous ai pas raconté toute l’aventure du jour où nous avons quitté la France !

Comme tout départ, cela n’a pas été évident. Dire au revoir aux proches c’est loin d’être facile. On laisse nos familles, nos amis, nos collègues …

Donc bien entendu c’était très émouvant mais en même temps très excitant ! Nous sommes partis de Lyon le 20 Mars dernier vers 7h du matin. Nous étions habillés de sorte à ne pas voir froid en arrivant étant donné qu’il y avait encore de la neige à Montréal ce jour là.

Ma tenue le jour du départ.

Mes Kimberfeel, elles sont tellement confortables et tiennent chaud, 65 euros sur vente privée.

Mon bonnet que j’aime tant payé 6 euros chez H&M et mes gants à 20 euros chez Decathlon.

                                                                                                                                                 

Ma veste dénichée chez Newyorker en promotion, achetée 30 euros au lieux de 90 euros, qui tient très chaud et qui est imperméable !

Le chat était à jeun depuis la veille (23h). Pourquoi ? Tout d’abord pour pouvoir lui donner le matin même du départ ses petites gélules d’anxiolytique, que j’ai mélangé à sa pâté préférée (et oui c’est un chat un peu trop gâté ^^). Je ne voulais pas l’endormir avec des traitements trop fort et mon vétérinaire m’a conseillé les anxiolytiques. Roméo avait une caisse souple homologué par la compagnie aérienne, Air Canada.

 Face 1, pratique pour le porter.                                          Face 2, pour le mettre dans l’avion.

Acheté sur Amazone, marque Petsfit pour une cinquantaine d’euros en promotion.

Adaptable à la valise, ça c’était le top !

 

Heureusement pour nous il a été dans sa caisse sans gestes brusques. Nous avons donc pris la voiture avec mes beaux-parents pour nous rendre à l’aéroport. C’était pas simple de faire rentrer dans une voiture quatre grosses valises ainsi que nos sacs à dos, bagages à main et le chat. Nous avons donc pris deux voitures…

Les valises… toute une histoire. En tant que femme c’est difficile de se restreindre. J’ai du mettre de côté certaines chaussures, certains sacs et surtout certains vêtements. Le plus dur choix au monde lol Mais nous y sommes arrivés. Vous vous doutez bien que j’ai dépassé le poids autorisé, soit 23kg par bagage et malgré le fait que j’ai mis des vêtements et accessoires dans la valise du chéri (lol). Arrivée à l’aéroport le verdict tombe, nous étions au dessus de 23 kg mais en dessous de 24kg. L’homme derrière le comptoir a été d’une gentillesse et nous a dit que si les bagages sont en dessous de 24kg, la compagnie ne fait pas payer de surplus. Mon visage s’est alors illuminé. De plus il nous a mis à côté, mon chéri et moi. Et oui nous avions pris deux billets différents car mon chéri n’ayant pas eu le PVT nous ne voulions pas passé à la douane ensemble (il a eu son jeune pro entre temps et heureusement).

Puis est venu l’heure de dire au revoir aux beaux-parents. Ahlalala je ne pleure pas beaucoup mais là les larmes ont coulé. Nous nous sommes ensuite dirigés vers le portillon de sécurité. Nous avons déposé nos affaires dans les bacs puis une dame me demande, soit de prendre mon chat contre moi, soit de le laisser dans sa caisse et de passer sous les rayons X. A ce moment là  j’ai vu rouge. Sortir mon chat de sa caisse… Non mais Allo?!  Je lui ai expliqué que ce n’était pas un chien mais un chat d’intérieur apeuré. Elle me dit que les animaux passent sous les rayons et qu’il ne s’est jamais rien passé. Je n’ai pas vraiment eu le choix j’ai donc laissé mon bébé passé sous les rayons. Et cela s’est très bien passé.

Une fois la sécurité passée, nous sommes allés prendre un café en attendant le vol. Roméo a été très sage et s’est même endormie. Il était trop chou 😉

Le moment est alors venu de se diriger vers la porte d’embarquement. Nous nous sommes installés dans l’avions. J’ai déposé mon chat (dans sa caisse) à mes pieds. Et bien entendu je n’avais quasi plus de place pour poser mes jambes, malgré ma petite taille ^^. Peu m’importais, je voulais que mon bébé chat soit à son aise. Quelques minutes plus tard l’avion a démarré et s’est avancé jusqu’à la piste de décollage. Le chat a donc eu un peu peur et a commencé à miauler et essayer de sortir de sa caisse. J’ai réussi à calmer Roméo, il a eu peur la première heure puis le reste du voyage il a dormi. Il a été très sage et pas un pipi ou quoi dans sa caisse. On sous estime nos petites boules de poils moi je vous le dis ^^!

 Comme vous voyez j’avais peu de place lol.

Après les 8h d’avion, nous étions ENFIN sur le territoire Canadien ! Montréal nous VOILA !

Vue de l’avion avant l’atterrissage.

Le voyage s’étant bien passé, nous espérions qu’à la douane il en serait de même. Nous avons fait notre enregistrement sur une borne nous demandant la raison de notre venue. Bien entendu j’ai coché la partie « immigrer ». Cet appareil scanne votre passeport et vous prend en photos. Tête de c.. après les 8h de vol, BONJOUR ! Je n’étais pas sous mon plus beau jour lol. Puis nous nous sommes dirigés vers l’immigration canadienne. Nous sommes passés séparément. Pourquoi ? Je vous dirais pour gagner du temps. Pour ma part ils m’ont demandé mon passeport, ma lettre d’introduction, mon assurance pour les deux ans et une preuve de fond (soit plus de 1500 euros sur mon compte). Pour mon chéri ils ont demandé son passeport, son jeune pro, son assurance et c’est tout (ayant déjà un travail, ils ont pas demandé de preuves de fond). En dix minutes nous avons eu nos visas ! Quel soulagement et quel bonheur !

Nous avons récupéré nos bagages, TOUT nos bagages (c’est très important^^). Puis je suis passée seule à la seconde douane afin de présenter Roméo à un vétérinaire (moyennant un coût pour le contrôle). Et là, bouleversement de situation. J’ai juste vu un douanier, pas de vétérinaire, pas de frais, rien ! Il a simplement regardé son passeport, à peine regarder le certificat de bonne santé et n’a même pas regardé Roméo. Je crois que c’était le moment dont j’avais le plus peur. Tout s’est très bien passé. Nous avons atterri à 13h45 et à 14h45 nous étions sortis de l’aéroport. Qui dit mieux ?! Vraiment tout a été fait si rapidement. Les québécois sont d’une efficacité impressionnante.

Passeport du chat, Certificat de bonne santé et le  carnet de santé.

Nous avons ensuite pris un Teotaxi, un taxi électrique afin de nous rendre chez notre ami. C’est le bon plan, pas très cher et en plus écologique (48 dollars hors tips).

Enfin arrivé chez notre ami, nous étions soulagés après ce long voyage. Notre ami avait déjà préparé la litière du chat. Roméo s’est très vite adapté à son nouvel environnement. A peine poser, nous avions déjà envie de sortir et revoir Montréal qui nous avait tant manqué ! Le secret pour ne pas tomber dans le « jet lag », ne pas dormir ! Nous avons tenu bon jusqu’à 22h. Pas si évident étant donné qu’en arrivant à Montréal nous avons reculé de 6h et donc pour nous il était l’heure de dormir.

Mon Roméo qui s’est très vite habitué à son nouveau pays.

Voilà les trotteurs, j’espère que avez apprécié l’article sur notre aventure. Très bientot je vous parlerais de notre installation chez nous, nos premiers temps à Montréal et de travail 🙂

Je vous dis à très vite !

 

 

1 commentaire sur “Le GRAND Départ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.